- La NBA, ça vous parle ? -

Antoine, chef de projet digital junior de l’équipe, passionné de basket et fan de la NBA nous propose à travers cet article, de mêler analyse de données et sport.  "Let's get ready to rumble !".

Petit retour sur l'avènement de la ligue nationale de basket américaine en France :

La pratique du basket-ball ne cesse de croître depuis quelques années, passant de 450 000 licenciés en 2008 à 660 000 en 2017. Si la pro A - Ligue française a son rôle dans cette expansion, celle de la NBA est essentielle.  

Avec la «Dream Team» des Jeux olympiques de 1992 à Barcelone, où jouaient les légendes Michael Jordan, Magic Johnson ou encore Larry Bird, la NBA s'est imposée comme l'une des ligues les plus importantes dans le monde, ce qui lui a permis d'accroître sa popularité en France.

D’abord grâce à Canal+, mais également grâce à la démocratisation des écrans de ces dernières années. Nous pouvons maintenant regarder la NBA depuis chez nous, sur notre ordinateur, ou sur notre téléphone ou encore notre tablette.

De nos jours, les LeBron James, Stephen Curry ou Kyrie Irving font rêver les jeunes et moins jeunes, ce qui a permis à des médias spécialisés de se développer dans le domaine.

La question que l’on se pose aujourd’hui est la suivante : Quels sont les médias les plus influents et où discute-t-on le plus de la NBA ?

C’est en cartographiant plus de 1500 liens de sites web, médias et blogs que nous avons pu analyser cet écosystème et répondre à cette question.


 

Cartographie d’influence dans l’écosystème NBA français :

À travers cette cartographie, nous constatons qu’il y a deux communautés distinctes :

La première, en bleu, avec les médias, traite de l’actualité de tous les sports en général, puis la communauté des médias spécialisés dans l’actualité de la NBA. Il existe des liens entre ces deux communautés comme le montre la cartographie, mais les échanges restent limités.

Nous observons que dans la communauté des médias sportifs “généraux”, L’équipe, Le Figaro et BeinSports sont des leaders d’influence. Ceci s’explique par leur grande audience et leur ancienneté, notamment pour L’équipe. Ils traitent de nombreux sports et disposent d’une plus grande communauté d’internautes qui peuvent être possiblement intéressés par la NBA.

À l’inverse, les médias spécialisés dans la NBA sont moins influents, car ils disposent d’une audience plus faible et sont relativement récents. Nous pouvons néanmoins repérer Basket-infos comme média spécialisé le plus influent. Il est intéressant de noter également qu’il y a des liens entre ce dernier et des sites de paris en ligne. Pour une influence globale plus grande, ces médias spécialisés pourraient travailler ensemble.

YouTube forme une communauté à elle-même. Avec de nombreuses chaînes qui diffusent du contenu NBA, nous constatons que la plateforme en devient un vrai réseau social avec des internautes qui communiquent à travers elle. L’intérêt pour le vidéo marketing est fort.  

Pour Nike, sa présence s’explique de part son statut d’équipementier officiel de la NBA, mais aussi de la longue collaboration avec Michael Jordan. Depuis 1984, Nike est la marque privilégiée des basketteurs et elle s’est inscrite dans le patrimoine du basket.

 

Zoom Réseaux Sociaux :

 

Nous constatons que Twitter est le réseau social le plus influent dans l’écosystème NBA. Dans la cartographie, de nombreux comptes Twitter de joueurs ou médias spécialisés sont apparus. Cela s’explique surtout par l’information en direct que permet le réseau. De plus, nous notons la présence de quasi tous les joueurs, ils sont relativement actifs. Globalement, toute la communauté NBA en passant par les joueurs, médias, franchises et fans qui se retrouvent sur Twitter.

On retrouve également Facebook et Google +, cependant, ils sont minoritaires par rapport à tous les comptes Twitter qui apparaissent.

Pour résumer, voici les principaux influenceurs et les lieux de discussion privilégiés pour la NBA, en France :
 


 

 

Analyse des comportements 

 

L’engagement à travers différents types de sites web :

Nous avons analysé les différents types d’engagements en fonction du type de site web :

  • Le groupe qui compose les médias, médias spécialisés NBA et les entreprises génèrent un fort taux d’engagement entre : 43% et 46%.
  • 50% des médias sportifs génèrent peu d’engagement.
  • Les blogs génèrent 80% de non-engagement.

Nous constatons que les médias sportifs ne génèrent pas un engagement fort. Cela s’explique par la recherche d’information de l’internaute. Il vient chercher la donnée, comme des résultats de matchs par exemple, mais ne la partage pas.

C’est le contraire qui s’opère avec les médias spécialisés NBA par exemple, qui cherchent à fédérer leur communauté et cela passe par le partage de contenu par l’internaute.

Dans les entreprises, on trouve des organisations de paris sportifs et d’équipementier. Ces deux dernières ont tendance à avoir des communautés fortes et actives.
 

MozRank  :

 

Nous avons décidé d’analyser le MozRank des médias spécialisés en NBA afin d’en savoir plus sur leur référencement :                                              

Le MozRank traduit la popularité d’un nom de domaine sur Internet. Le score, de 0 à 10, augmente selon le nombre et la qualité des liens externes qui pointent vers le site.                                             

  • BasketUSA et BasketInfos possèdent les notes les plus élevées avec 6,6 et 6,14.
  • Trashtalk, BasketSession et Parlons Basket obtiennent aux alentours de 5.
  • QI Basket est dernier avec une note de 3,87.

Nous constatons que Basket USA et BasketInfos disposent d’un bon référencement et de liens sortants et entrants de qualité. Cela coïncide avec leur position de leaders d’influence dans la cartographie.

Trashtalk, BasketSession et Parlons Basket obtiennent des notes autour de 5. Il y a des améliorations possibles pour leur référencement, mais la note s’explique aussi du fait que ce sont des médias récents.

 

En conclusion 

 

  1. Nous constatons que les médias traditionnels et sportifs ont une influence largement supérieure aux médias spécialisés NBA. Cela s’explique par l’audience plus généraliste dont dispose le premier groupe.
  2. Cependant les médias spécialisés NBA ont tendance à générer plus d’engagement. Il faut continuer à fédérer sa communauté et créer une véritable identité.
  3. Pour améliorer leur visibilité, les médias spécialisés devraient tenter de mieux répondre aux critères Google et pourquoi pas collaborer entre eux afin de disposer d’une meilleure audience.
  4. Basket-Infos a des liens avec des entreprises de paris sportifs, ce qui lui permet de générer plus d’audience. C’est une tendance à développer.
  5. Le lieu d’échange principal de l’écosystème NBA français et américain est le réseau social Twitter grâce à sa circulation de l’information en live.
  6. Sur YouTube, le contenu NBA se développe très vite et en masse. Il y a un réel intérêt pour les médias spécialisés NBA de se positionner sur le content marketing.
  7. Concernant les entreprises, nous retrouvons principalement Nike de part son statut d'équipementier officiel et sa relation historique, commerciale et identitaire avec la NBA.